O10C#3

Mercredi 11 décembre

La grève, les retraites, le pognon… Que de la merde. Heureusement un rayon de soleil se profile à l’horizon vers notre croisière. Mais beaucoup reste encore à faire.

J’ai trouvé un locataire pour mon appart. Reste à voir s’il ne va pas me faire faux bond au dernier moment. Je n’ai tellement pas confiance en mes congénères. D’ailleurs je me demande si le problème systémique actuel ne viendrait pas d’une crise de confiance globale. Et celle ci n’était elle pas la conséquence des usages liées au Web commerciale et aux réseaux sociaux. Dans ces domaines tout peut être fait et dit sans responsabilité aucune. On peut acheter (pas cher) tout, sans se soucier de l’éthique, on peut renvoyer gratos ce que l’on a acheté si on n’est pas content, on peut caler un rdv et ne pas s’y rendre sans prévenir, on peut se marier et divorcer sans contrainte ni problème. Bref c’est le bordel, et forcément les valeurs morales se sont effritées sur l’autel de la consommation et de l’individualisme exacerbés par l’usage anonyme du Web.

Reste à voir aussi pour un locataire pour l’apart de Doriane. J’ai d’ailleurs fait passé l’annonce cette semaine.

Dans les choses faites et plus à faire, j’ai commandé les sur matelas, les panneaux solaires, les matos de croisière, la survie… Au sujet du radeau de survie, pas facile de faire son choix dans la contrainte poids et volume de mon Pogo. J’ai donc pris une survie non homologuée sur le territoire français. Mais tout la bêtise du système s’étale en plein jour… Si on est contrôlé en Italie par exemple, je serai sous pavillon français : les affaires Maritimes italiennes vont elles regarder si la survie est homologuée en France ou pas ? On verra mais mon sens du pragmatisme m’indique évidemment que non. D’autant que la législation français indique que les bateaux qualifiés d’insubmersibles fabriqués avant 2010 sont abstenus de survie jusqu’à 60 milles. Mon avis : c’est son propre ses marin qui doit prévaloir. Et je pense que cette survie identique aux autres et valable dans les autres pays ne doit pas être moins sécurisante que celles homologuées en France. De toute façon à part à l’occasion d’un incendie, le meilleur radeau de survie reste… Le bateau lui même ! On a souvent vu des bateaux restés à flot et leurs occupants disparus à bord de leur survie.

Donc la sécurité et le confort sont les maîtres mots de la préparation de l’aventure.

Je me pose toujours 2 questions existentielles…

– est ce que j’embarque le génois en membrane ?

– comment installer mes panneaux solaires…

J’espère trouver les réponses sans trop traîner.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s